Distribution de plants pour préserver la sécurité alimentaire après le passage du cyclone Winston

Nandi

tc_winston_iv-smUn total de 43 000 plants de légumes et d’arbres fruitiers ont été remis aujourd’hui, à Nadi, au ministère fidjien de l’Agriculture par l’Ambassadeur de l’Union européenne pour le Pacifique, M. Andrew Jacobs, afin d’appuyer les opérations de relèvement aux Fidji suite au passage du cyclone Winston.

Les plants ont été produits par multiplication végétative dans le cadre du Projet Amélioration des services essentiels à l’agriculture (IKSA), projet de développement mené conjointement par l’Union européenne (UE) et la Communauté du Pacifique (CPS).

« Le Projet IKSA est le premier d’une série de projets conjoints de l’UE et de la CPS à être mis directement au service des communautés touchées par le cyclone Winston, l’objectif étant d’aider les populations à répondre à leurs besoins alimentaires immédiats », a déclaré l’ambassadeur de l’UE, au moment de remettre les plants au secrétaire permanent du ministère de l’Agriculture, M. Uraia Waibuta.

« Les plants regroupent des fruits et légumes variés, tels que choux, aubergines, tomates, piments et papayes, a-t-il précisé. Au total, ce sont près de 450 000 plants de légumes et arbres fruitiers qui seront distribués au cours des prochains mois. Dans quelques semaines, les communautés pourront déjà récolter des fruits et légumes frais et nutritifs. »

Le Projet IKSA vise à développer de nouveaux débouchés sur les marchés de l’horticulture et du sucre, au moyen d’une stratégie de recherche et développement et d’aides destinées aux agriculteurs souhaitant se lancer dans l’horticulture.

« Nous sommes résolus à défendre les intérêts et le bien-être de nos pays membres. Dans le cas présent, nous soutenons tout particulièrement les Fidji et les communautés locales tributaires de l’agriculture, et nous sommes à leurs côtés dans cette épreuve », a indiqué la Directrice générale adjointe de la Communauté du Pacifique, Mme Audrey Aumua.

« Nos équipes techniques et scientifiques interviennent en renfort dans les différents pôles de la réponse opérationnelle du gouvernement fidjien, tels que la coordination globale de la gestion de catastrophe à l’échelle nationale, la sécurité alimentaire et les moyens d’existence, la santé et la nutrition, les données spatiales, l’eau et l’assainissement, et les transports maritimes », a poursuivi Mme Aumua.

Les plants mis à disposition dans le cadre du Projet IKSA viennent compléter les stocks de semences et de boutures fournis par le ministère de l’Agriculture et d’autres partenaires participant aux efforts de relèvement du secteur agricole.

La semaine dernière, 250 000 plants d’arbre disponibles dans les pépinières du projet Reforest Fiji, autre initiative conjointe de la CPS et de l’UE, ont été distribués à des milliers de foyers vivant de l’agriculture en milieu rural dans la ceinture sucrière, dans l’optique de pouvoir à terme remettre en état les paysages dégradés et d’optimiser les bassins hydrographiques (lire l’article).

Contacts médias :
Asinate Wainiqolo, Cellule communication de la CPS, [email protected], ou +679 337 9212
Mohammed Nazeem Kasim, Attaché de presse de l’UE, [email protected], ou +679 331 3633

Illustrations, Simione Tukidia, Division ressources terrestres de la CPS

0

Auteur