Les services d’incendie du Queensland apportent leur soutien à la préparation aux catastrophes en Océanie

Brisbane

piema-webLes services d’incendie et de secours du Queensland (QFES) organisent aujourd’hui un atelier de formation professionnelle avec les chargés de la gestion des catastrophes de 15 États et Territoires insulaires océaniens, notamment des Fidji, de Vanuatu et de Papouasie-Nouvelle-Guinée, afin d’aider la région à mieux répondre aux situations de catastrophes.

Cet atelier se tient seulement quelques mois après le passage d’un des cyclones les plus dévastateurs qu’ait connu l’hémisphère Sud et qui a touché de plein fouet les Fidji, causant de graves dégâts et mettant en cause la capacité du pays à riposter à une catastrophe d’une telle ampleur.

Cette formation, organisée en partenariat avec l’Alliance océanienne pour la gestion des situations d’urgence (PIEMA), vise à renforcer la gestion des catastrophes dans toute la région en mettant sur pied des partenariats durables et pérennes avec des agences comme le QFES. La PIEMA est mise en œuvre par la Communauté du Pacifique (CPS) et financée à hauteur de 19,37 millions d’euros par le Programme ACP-UE de renforcement de la sécurité et de la résilience du Pacifique de l’Union européenne.

M. Paul Taylor, responsable du programme de réduction des catastrophes de la CPS a fait remarquer : « dans la région, on prévoit une augmentation de la gravité des catastrophes, ce qui a déjà été le cas ces derniers mois avec les dégâts causés suite au passage du cyclone Winston. Les partenariats comme celui que nous mettons en place avec le QFES sont primordiaux car ils apportent une aide concrète aux équipes de gestion des situations d’urgence en Océanie et permettent de sauver des vies ».

M. Andrews Jacobs, Ambassadeur de l’Union européenne pour le Pacifique, a salué le travail accompli par les responsables de la gestion des situations d’urgence qui ont pour mission de protéger leurs communautés face aux effets des catastrophes.

« L’Union européenne s’engage à aider ses partenaires océaniens à faire face aux futures catastrophes. Nous nous engageons, avec d’autres partenaires, à garantir le soutien pérenne nécessaire à l’application des meilleures pratiques en matière de gestion des situations d’urgence pour les États et Territoires insulaires océaniens », a-t-il fait remarquer.

M. Neil Reid, Commissaire adjoint des services d’incendie et de secours du Queensland, a indiqué que le soutien à apporter aux voisins océaniens était crucial pour renforcer la sécurité et la résilience des communautés.

« Ce partenariat est un pas dans la bonne direction pour l’avenir de la gestion des situations d’urgence, car le renforcement de la préparation aux catastrophes et la réduction simultanée de leur impact sur les populations océaniennes pourront profiter à l’ensemble de la région », a-t-il précisé.

« Le QFES est fier d’apporter son appui à ses homologues internationaux, de dispenser des cours de formation professionnelle et de mettre à disposition des moyens en la matière. Les partenariats tels que celui-ci représentent une occasion rêvée pour partager des connaissances, des informations et coopérer au renforcement de nos ripostes en situation d’urgence et de catastrophe », a-t-il ajouté.

Cette formation est l’aboutissement de la réunion biennale de la PIEMA qui s’est tenue dans le cadre de la semaine de la gestion des catastrophes 2016, lors de laquelle le nouveau programme stratégique de la PIEMA (SA 2020) a été lancé. Cette formation constitue une des premières étapes qui mènera à la concrétisation de ce plan stratégique et permettra de renforcer la gestion des situations d’urgence, tout en assurant la protection d’un plus grand nombre de vies humaines face aux effets des catastrophes.

Aujourd’hui, la formation sera centrée sur la recherche et le secours en milieu urbain, la création de systèmes de gestion communs et le soutien à apporter à l’homologation nationale des meilleures pratiques que les services de ripostes aux catastrophes doivent adopter dans les États et Territoires insulaires océaniens.

Contacts médias :
Anthony Blake, Chargé de projet pour la Communauté du Pacifique/PIEMA, + 61 421 643 647; courriel : [email protected].
Lisa Kingsberry, Cellule communication de la Communauté du Pacifique (Fidji), + 679 9252849, courriel : [email protected].

0

Auteur