Dialogue sur la science et la politique de la science au service de la réalisation des ODD en Océanie

Nouméa

J’ai eu le plaisir d’accompagner les ministres océaniens de l’Éducation et différents hauts fonctionnaires du Pacifique au Samoa, la semaine dernière, afin d’examiner les stratégies mises en place dans les îles du Pacifique pour la science, la technologie et l’innovation (STI). Cette réflexion s’inscrivait dans le cadre d’un débat plus large sur la science et la politique de la science à l’appui des objectifs de développement durable (ODD).

La réunion a été organisée à l’initiative de l’UNESCO, du Réseau international de conseil scientifique aux gouvernements (International Network for Government Science Advice, INGSA) et du gouvernement du Samoa, avec le concours du gouvernement néo-zélandais. Le conseiller scientifique principal du Premier ministre néo-zélandais, Sir Peter Gluckman, et la Sous-Directrice générale pour le Secteur des sciences exactes et naturelles de l’UNESCO, Mme Flavia Schlegel, ont largement contribué à la conduite des travaux. Pour ma part, j’ai pu présenter le travail que mène la CPS à l’appui de la réalisation des ODD dans nos États et Territoires membres.

Tous les participants étaient d’accord pour dire que l’ensemble des nations du Pacifique doivent impérativement se doter d’une stratégie STI pour faciliter la mise en œuvre de leurs plans de développement nationaux. La Papouasie-Nouvelle-Guinée et les Tonga disposent déjà de plans bien établis, mais d’autres pays océaniens n’ont pas encore adopté de plans officiels pour la science, la technologie et l’innovation.

Les stratégies STI se déclinent en un large éventail de volets d’activité, dont les sciences à l’école, les initiatives scientifiques au sein de la communauté et les dispositifs structurés de conseil scientifique pour l’élaboration des politiques publiques. Le réseau pour la coopération Pacifique-Europe en science, technologie et innovation (PACE-Net) a esquissé une feuille de route pour la région Pacifique, qu’il faudra encore affiner.

La CPS et les autres organisations membres du Conseil des organisations régionales du Pacifique (CORP) ont été priées d’accompagner leurs pays membres océaniens dans la mise en place de stratégies STI et d’une démarche régionale d’assistance au profit des pays insulaires de la région.

De par son mandat et sa vocation, la CPS répondra tout naturellement présent.

0

Categories

Auteur