An innovative helicopter data acquisition campaign on water resources in Poum

Noumea

Une campagne novatrice d’acquisition de données par hélicoptère sur la ressource en eau à Poum(News available in French only)

Le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie et la Communauté du Pacifique organisent, dans le cadre du projet PROTEGE financé par l’Union européenne, une campagne d’acquisition de données sur la ressource en eau à Poum.

L’objectif de cette campagne est de déceler d’éventuelles nouvelles ressources en eau souterraine, notamment pour l’eau potable sur cette commune particulièrement impactée par la sécheresse.

Le manque de données relatives à la situation du biseau salé impose parfois aux gestionnaires une exploitation « à l’aveugle » des eaux souterraines. Or, des intrusions salines dans ces ressources pourraient être irréversibles à l’échelle humaine. Une meilleure connaissance du sous-sol peut permettre également de localiser des ressources à exploiter.

La technique de la géophysique aéroportée consiste à faire voler un hélicoptère équipé de capteurs à basse altitude. Il se déplacera en journée sur les secteurs de la commune en dehors des massifs miniers entre le 7 et le 17 décembre 2020. L’hélicoptère se déplace à 80 km/h environ, à une altitude de 70 mètres, il parcourt en quatre secondes une longueur équivalente à un terrain de foot.

Une antenne placée sur la boucle transportée par l’hélicoptère émet des ondes électromagnétiques de basses fréquences qui n’engendrent absolument aucun risque sur les populations et la faune. Les ondes produites sont plus d’un million de fois inférieures à celle d’un téléphone cellulaire porté à l’oreille de son utilisateur.

Une réunion publique a été organisée le 4 décembre à 10 h à la mairie de Poum afin d’informer et de répondre aux éventuelles interrogations de la population.

À propos de PROTEGE : Ce projet de coopération régionale vise à construire un développement durable et résilient des économies des pays et territoires d’outre-mer (PTOM) du Pacifique face au changement climatique, en s’appuyant sur la biodiversité et les ressources naturelles renouvelables. Sur la période 2018-2022, il aborde quatre thèmes : l’agriculture / foresterie, la pêche côtière et l’aquaculture, l’eau et les espèces envahissantes. PROTEGE est financé par l’Union européenne dans le cadre de l’enveloppe du 11e Fonds européens de développement (FED).

Contacts média :
DIMENC, Service géologique de la Nouvelle-Calédonie | Tel : +687 27 02 30
Julie PETIT, Coordinatrice territoriale de Nouvelle-Calédonie, Projet PROTEGE, Communauté du Pacifique (CPS) l E : [email protected] ou Tel : +687 51 80 63
Angèle ARMANDO, Chargée de communication, Projet PROTEGE, Communauté du Pacifique (CPS) l E : [email protected] ou Tel : +687 95 21 09

A propos de la CPS :
La Communauté du Pacifique appuie le développement durable en Océanie depuis 1947 en faisant appel aux sciences, au savoir et à l'innovation. Principale organisation intergouvernementale de la région, elle émane de ses 26 pays et territoires membres qui en assurent la direction.

0
Countries

Author(s)